Un descendant de Darwin a fait testé son chromosome Y

18 Déc 2012

L’arrière-arrière petit-fils de Darwin a testé son chromosome Y

Posted by admin

Charles Darwin, le célèbre naturaliste, bien-connu pour son ouvrage De l’origine des espèces, intéresse de près un groupe d’experts qui souhaite établir ses origines ancestrales au moyen d’un test du chromosome Y. L’initiative a été prise conjointement par deux institutions américaines : le National Geographic et la firme IBM.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

L’arrière-arrière petit-fils de Darwin, Chris Darwin, 48 ans, s’est prêté au jeu et a participé à l’étude avec 350 000 autres hommes. Le test a révélé que Charles Darwin appartenait à l’un des premiers groupes à avoir quitter le continent africain et à avoir ensuite rejoint l’Europe, après être passé par l’Asie et par le Moyen-Orient. Ce groupe est appelé par les anthropologues le groupe de Cro‑Magnon et l’on estime qu’ils ont quitté l’Afrique il y a environ 45 000 ans. La dernière glaciation a contraint ce groupe à migrer vers des climats plus chauds et ils sont donc allés en Espagne. Ce groupe est considéré comme le premier et le plus ancien des peuples modernes en Europe.

Chris Darwin possédait la clé génétique qui permettait d’obtenir des résultats concluants sur l’ascendance de Charles Darwin. Les tests ont visé spécifiquement le chromosome Y, qui permet de retrouver le parcours migratoire de ses ancêtres et le groupe auquel ils appartenaient.

Seuls les hommes possèdent le chromosome Y (en fait, les hommes possèdent une paire de chromosomes XY, alors que les femmes possèdent une paire XX). L’analyse génétique du chromosome Y permet de dire si deux hommes partagent la même lignée paternelle. Le test est généralement un test Y-STR (test Short Tandem Repeat). Il analyse des séquences spécifiques de l’ADN du chromosome Y. Les séquences de différentes personnes sont comparées, pour voir si elles partagent un ancêtre paternel commun.

Le test du chromosome Y fait par Chris Darwin a montré qu’il partageait le même haplotype que son arrière arrière grand père. Un haplotype est partagé par tous les hommes qui descendent de la même ligne paternelle. Ils sont alors placés dans un haplogroupe. Dans le cas qui nous intéresse ici, l’haplogroupe partagé entre Chris Darwin et les autres participants à cette épreuve est l’haplotype R1b, la plus répandue des lignées masculines européennes.

Nos origines geogénétiques peuvent être retrouvées à l’aide de tests ADN d’ascendance. Chris Darwin et les 350 000 autres participants ont simplement fourni un échantillon de leur ADN (prélevé à l’aide d’un frottis buccal) qui a été testé pour retrouver leurs origines ancestrales. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises proposent des tests ADN permettant de connaître son patrimoine geogenetique, en comparant l’ADN collecté à une base de données. Une carte géogénetique est ainsi fournie.

Pour beaucoup de gens, le fait de connaître ses véritables racines est une chose importante. Vous pouvez ainsi penser être afro-américain, mais en fait n’avoir aucun ancêtre africains. Vous pouvez trouver ce type de test à casaadn.

Le test du chromosome Y est utilisé spécifiquement pour déterminer la lignée masculine. Les tests ADN d’ascendance ont une visée plus large et établissent des relations entre ethnies / populations et région d’origine. Il vous est maintenant possible de connaître votre histoire familiale bien au-delà de cinq ou six générations, et de remonter au-delà de 50 000 ou de 60 000 ans.

Test de Paternité Accrédité à Seulement €89 p.p Cliquez ici pour en savoir plus