18 Juin 2010

Un test de paternité peut-être t’il fait dans le cas ou le père présumé est décédé ou absent?

Posted by admin

Le test de paternité ADN est le moyen le plus fiable et précis d’établir une paternité. Les progrès dans le domaine de la recherche génétique et les moyens technologiques utilisés, offrent des résultats sous forme de probabilité extrêmement élevés de la paternité et cela à un coût relativement bas. La procédure standard des tests ADN consiste à faire un prélèvement buccal du père et du fils/fille  à l’aide d’un coton-tige, l’échantillon de la mère bien qu’il ne soit pas nécessaire est souvent recommandé.

Toutefois, ce prélèvement d’ADN peut être complexe si le père présumé est décédé ou absent. A ce moment là les tests ADN de parenté entre en jeux, substituts idéaux du test de paternité ADN quand celui-ci  ne peut pas se faire directement entre le père présumé et l’enfant. Un frère ou une sœur de l’enfant présumé ou encore un oncle ou une tante par exemple peuvent être testés, vu la similitude de leurs cartes génétiques. D’autre part si le père est décédé, les différentes mesures exposées ci-dessous peuvent être prise en compte :

• Si le père est décédé depuis moins d’une semaine, le matériel génétique existant dans la racine des cheveux et/ou dans les ongles du défunt peut encore être utilisé pour réaliser un test de paternité ADN.

• Dans le cas ou le corps a été déjà enterré, les procédures d’exhumation fastidieuses peuvent être évitées si l’on a conservé des mégots de cigarettes, des brosses à dents ou d’autres types d’échantillons non standards appartenant au défunt. Les sociétés réalisant ce type de test, peuvent souvent fournir une liste complète de ces possibles échantillons ADN non standards, connus également sous le nom d’échantillons discrets ou médico-légaux.

• Si le cadavre est enterré depuis un certain nombre d’années et la famille ne disposent d’aucun échantillon, c’est un peu plus compliqué de porter à terme un test de paternité ADN et le coût du test par conséquent est beaucoup plus élevé. Dans tel cas, les échantillons de l’os du fémur et (ou) celui de l’humérus sont nécessaires. Os qui doivent au moins peser 2 grammes. Les échantillons d’au moins 2 dents peuvent également servir. Ce type de procéder devra être réalisé soit par un médecin légiste soit par une société médico-légale en tests d’ADN qui devraient être en mesure de vous conseiller au mieux sur votre cas en particulier.

•  Il est également possible de tester d’autres membres de la famille comme il a été  déjà cité ci-dessus, grâce à un test avanculaire (oncle/tante) ou grâce à d’autres types de tests ADN pour établir la paternité par relation avec un autre individu de la famille.

S’il est impossible de proportionner l’échantillon du père présumé, nous conseillons aux personnes intéressées,  de se mettre en contact avec une société spécialisée en tests ADN de paternité , pour aborder plus amplement leurs cas en particulier, et pouvoir par conséquent être conseillés et guidés sur quel type de test s’ajuste mieux à leurs nécessitées.

2 comments on “Un test de paternité peut-être t’il fait dans le cas ou le père présumé est décédé ou absent?

  1. pour faire un test adn sur un défunt décédé depuis 20ans , faut il l’accord de la famille , la personne ne portant pas le meme nom que le défunt , et qui demande le teste a t’il besoin de l’accord de la famille du défunt ?et il possible de faire le teste sur une personne faisant parti de la famille du défunt et a quel degres , frere soeur , oncle tante , neveu ;niece ?

Test de Paternité Accrédité à Seulement €89 p.p Cliquez ici pour en savoir plus